Domaine de Saugy

Genthod mérite un arrêt sur image

Au début du XVIIIe siècle Genthod commence à devenir un lieu de villégiature pour les familles aisées. Plusieurs d’entre elles y font construire leur résidence d’été qui restera ou non en mains de leurs descendants jusqu’à aujourd’hui. 

Abraham Gallatin, (décédé en 1722), dont les ancêtres, venus de France acquièrent la bourgeoisie de Genève puis adoptent la Réforme en 1536, achète le vaste domaine du Saugy qui domine le lac et y entreprend d’importants travaux. Les anciennes constructions rurales sont alors remplacées par une maison de maître, orientée en direction du lac et encadrée de deux dépendances symétriques. Cet ensemble ordonné s’inscrira dans une composition plus vaste, comprenant des jardins en terrasse et des allées ménageant des axes de vue remarquables.

Après avoir passé en mains de propriétaires étrangers, le domaine de Saugy revient en mains d’un membre d’une des plus anciennes et fortunées familles genevoises : le banquier Jean Lullin (1893-1985), qui perpétue la tradition familiale du mécénat. Sans héritier, il lègue à l’Etat de Genève sa superbe propriété dominant le lac Léman face aux Alpes, afin de l’offrir à la population et la préserver d’un éventuel morcellement. 

Aujourd’hui une grande partie du domaine qui s’étend sur environ 8 ha est devenu un parc public avec accès au lac grâce à un passage sous voies, tandis que les réceptions officielles du gouvernement genevois ont lieu dans la superbe maison de maître et que les autres bâtiments accueillent les fonctionnaires pour leurs sessions de formation. 

Classé en 1956, le domaine de Saugy résulte pour l’essentiel des importants travaux entrepris par la famille Gallatin dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Développement historique

Genthod mérite un « arrêt sur image » !

L’histoire du domaine du Grand Saugy à Genthod, respectivement l’histoire des familles mentionnées ci-dessus, invite à une nouvelle piste de réflexion : Genève terre d’accueil et aussi terre d’envoi.
Deux histoires de familles illustrent ici ce double mouvement : celle des Gallatin et celle des Necker.

La famille Gallatin d’abord !

Venue de France à Genève peu avant la Réforme, un de ses membres, Abraham est donc à l’origine du développement du magnifique domaine du Grand Saugy alors qu’environ deux siècles plus tard, un autre membre de cette nombreuse famille, Albert (1761-1849), décide d’émigrer aux États-Unis autour de sa 20ème année. Quelques années plus tard, il fonde là-bas la ville de New Geneva (en souvenir de sa ville d’origine) avant de s’engager dans la politique et la diplomatie puis d’être nommé au prestigieux poste de Secrétaire au Trésor de l’Administration Jefferson.

Puis la famille Necker !

Originaire d’Allemagne, Charles Necker vient à Genève au début du XVIIIe siècle. Il y enseigne le droit à l’Académie et épouse Jeanne Gautier, descendante des Gallatin par sa mère.

Comme Albert, leur fils, Jacques (1732-1804), quitte aussi Genève très jeune, et va à Paris où il fait rapidement fortune dans la banque privée avant de mettre à deux reprises ses grandes compétences au service du roi de France Louis XVI qui le nomme Ministre des Finances. Notons par ailleurs que c’est son épouse, Suzanne née Curchod, qui fonde l’hospice qui prendra le nom d’Hôpital Necker. Puis le couple revient en Suisse et se retire dans son château de Coppet.

Albert Gallatin et Jacques Necker, sont tous deux issus de familles passées à la Réforme soit avant soit après leur arrivée à Genève. De même, ils sont tous deux porteurs d’un remarquable savoir-faire professionnel qu’ils mettent au service de leur pays d’accueil.

Ces deux personnalités sont exemplaires des Suisses dans le monde auxquels la Fondation éponyme rend hommage au Château de Penthes, sis à quelques kilomètres de Genthod en direction de Genève (voir coordonnées ci-contre).

(Sources et ouvrage consultés : Dictionnaire historique de la SuisseArchives de l’Office du patrimoine et de sites de l’Etat de Genève  - Fonds Galiffe)

Rue du Village 4
1294 Genthod

En images




A decouvrir egalement

Bibliographie

 

  • Histoire de Genthod et de son territoire – Guillaume Fatio ed. Mairie de Genthod 1988
  • Albert Gallatin, citoyen de Genève, ministre des Etats-Unis, W.E. Rappard, 1917
  • Albert Gallatin, Genevois au service des Etats-Unis d’Amérique, Bénédict de Tscharner, éditions Infolio & éditions de Penthes
  • Necker, ministre de Louis XVI, 1776-1790,  J. Egret, 1975

 

Les présentes informations sont communiquées sous toute réserve, au plus près des connaissances et recherches de la rédactrice. L'Association décline toute responsabilité en cas d’erreur ou omission .